Votre cérémonie laïque, moment d’émotions avec Aurélie

Votre jour J approche ou vous commencez tout juste vos préparatifs et bien sûr vous rêvez déjà de cet instant où vous allez dire « oui ».

Ces instants hors du temps, remplis d’émotions, la vôtre, celles de vos proches, des instants rares qui méritent d’être soulignés par une cérémonie exceptionnelle qui vous ressemble.

En complément des cérémonies dites traditionnelles à la mairie et/ou religieuse vous pouvez réaliser une cérémonie laïque.

Aujourd’hui, Aurélie officiante de cérémonie laïque nous fait partager son expérience et donne de précieux conseils.

Aurélie a formé avec Nadège le duo pétillant et très complice de Mimesis events pour organiser vos évènements en région parisienne. Puis elle s’est installée courant 2016 à Bordeaux, profitant ainsi du cadre magnifique de la région pour créer pour vous des cérémonies d’exception.

Aurélie met toute sa sensibilité, son charisme et son professionnalisme à votre service pour magnifier ce moment intense, unique.

M– Bonjour Aurélie ! Dis nous en plus sur toi, peux tu te présenter ?

Aurélie – Bonjour ! Je suis Aurélie Cousseau, 32 ans, 1 chéri, 2 enfants de 4 et 7 ans et une vingtaine de poissons rouges, organisatrice d’évènements et officiante de cérémonie laïque.

coloris-emotifs-interview-aurelie-cérémonie-laique

M– Racontes-nous comment tu es devenue officiante de cérémonie laïque.

Aurélie– Je suis une personne passionnée et curieuse. J’adore apprendre, découvrir, et plus que tout, j’aime me sentir utile aux autres, leur apporter quelque chose de positif dans la vie.

J’ai tout d’abord fait des études de psychologie et de linguistique, puis, en rajoutant un peu de geek sur tout ça, je suis devenue linguiste informaticienne.

C’est pour apporter du bonheur aux gens que j’ai décidé il y a quelques années de changer de métier et de devenir organisatrice d’évènements. En ce monde où tout doit aller vite et où l’on demande toujours plus aux gens, je souhaite reconnecter les personnes les unes aux autres, leur donner des espaces de partage pour souffler, se divertir et profiter de ce qui compte vraiment : elles-mêmes !

En organisant des mariages, je me suis prise de passion pour les histoires qui unissent deux êtres pour former un couple et pour ce moment où les gens se projettent dans un futur commun en s’engageant l’un envers l’autre. Je me suis alors tournée vers le métier d’officiante de cérémonie laïque afin de mettre mes talents d’écoute, d’écrivain et ma créativité au service des couples qui souhaitent donner à leur union toute la puissance symbolique de leur amour.

M– Le métier d’officiant est relativement récent, as tu suivi une formation et en quoi consiste exactement ton rôle ?

Aurélie – En France, le métier d’officiant est récent en effet et il se développe vraiment que depuis 5-10 ans.

Pour me former, j’ai suivi la formation de Yacine et Kristel de A deux mains tenant, car Kristel est la pionnière en matière de cérémonie laïque en France avec son site des Laïciennes depuis 2005. Tous les deux ont une vision à la fois professionnelle et profondément humaine de la cérémonie.

Mon rôle en tant qu’officiante est d’apprendre à connaître le couple, les écouter et, par nos conversations et mes questions, les amener à exprimer ce qu’ils ressentent profondément. Je vais comprendre leur histoire, leurs valeurs et construire avec eux une cérémonie entièrement personnalisée et à leur image. C’est aussi mon rôle de célébrer l’union, le jour J, de mettre le couple en confiance pour pouvoir vivre pleinement ce moment si intense.

arche-cérémonie

M– Comment prépares-tu la cérémonie avec les futurs mariés ? Que contient-elle ?

Aurélie – La première étape de la préparation est un questionnaire. Les futurs mariés doivent répondre chacun de leur côté à un formulaire assez long, sans se consulter. Cette étape me sert à découvrir chacun, à analyser leurs aspirations. On debrieffe tout ça lors d’un rendez-vous lors duquel on tente de faire une première ébauche du déroulement de la cérémonie.

Ensuite, nous continuons les rendez-vous, régulièrement, pour trouver et personnaliser les rituels, les textes, la mise en scène… On aborde aussi la dimension logistique du mariage. De retour chez moi j’écris, je réécris, je peaufine le texte, je contacte les différents intervenants et les guide.

M– A t’elle une valeur légale ? Peut elle aussi se dérouler à la mairie en même temps que la cérémonie civile ?

Aurélie– La cérémonie laïque n’a pas de valeur légale : seule la cérémonie civile vous permettra de vous unir devant la loi. Mais, si la cérémonie civile est souvent austère, parfois même expéditive, la cérémonie laïque se veut intime, laissant place à vos émotions. Le mariage civil a un sens important vis à vis  de la loi, il doit se dérouler de manière précise et respecter la procédure, sinon il sera caduc.

Il faut veiller à ce que chaque cérémonie puisse être célébrée à sa juste valeur. En soi, on pourrait le faire dans la même salle, mais cela dépendra surtout de la mairie : est-elle favorable à prêter ses locaux pour cela ? D’autres mariages sont-ils prévus dans cette mairie ce jour là ?

J’en profite pour parler aussi du rapport à la religion. La cérémonie laïque peut-être exempte de toute connotation religieuse… ou pas ! L’officiant n’est pas une personne ordonnée par une religion, c’est pourquoi l’union ne sera pas reconnue religieusement, mais rien ne vous empêche la lecture de textes sacrés, souvent très beaux, et de rappels de rituels pendant une cérémonie laïque. Cependant, cette cérémonie va encore plus loin que l’ancrage dans la foi, c’est aussi l’ancrage dans vos histoires respectives, celle de votre couple et celles de vos proches.

Ainsi, la cérémonie laïque pourra remplacer ou alors compléter les autres cérémonies dites « traditionnelles », à savoir la cérémonie civile et la cérémonie religieuse. Ce sera surtout l’occasion pour le couple de célébrer un mariage qui lui ressemble, en y assemblant les ingrédients qui le composent.

alliances-ceremonie

M– Combien de temps selon toi la cérémonie doit-elle durer ?

Aurélie– La durée de la cérémonie dépend de la volonté des mariés, de comment ils considèrent la cérémonie et de ce qui doit s’y passer. Dans les pays anglo-saxons, les cérémonies sont assez courtes, 20-30 minutes. En France, une cérémonie dure environ 45 minutes – 1 heure. Mais plus que la durée, il faut veiller au rythme de la cérémonie. C’est justement tout le travail de l’officiant : donner une cohérence et de l’énergie à la cérémonie.

M– A quel moment de leurs préparatifs conseilles-tu aux futurs mariés de te contacter ?

Aurélie- Je conseille au couple de me contacter le plus tôt possible dans leurs préparatifs pour prendre le temps d’en discuter, d’écrire, de progresser dans la réflexion. Il arrive que, lorsqu’on me contacte un an à l’avance, certains points changent complètement entre ce qui était prévu au départ et ce qui sera fait au final car les discussions que l’on a ensemble ouvrent le champ des possibles et permettent d’affiner ses souhaits.

Il arrive aussi que l’on m’appelle 2 mois avant la cérémonie et dans ce cas, il n’est pas trop tard ! Il suffira d’un travail plus intensif, de trouver rapidement les dates des différents rendez-vous et de se lancer à fond. 🙂

ceremonie-laique-bouquet

M– Qu’aimes tu le plus dans ton métier ?

Aurélie– Ce que j’aime par-dessus tout, c’est rencontrer des couples, apprendre à les connaître, discuter avec eux de la cérémonie mais pas que. C’est fou, plus je vois de monde, plus je découvre, j’apprends et m’enrichis de chaque histoire, de chaque personnalité.

J’aime rechercher les moyens de personnaliser les cérémonies, de proposer de nouvelles idées aux amoureux et voir leur réaction. Je peux vraiment travailler ma créativité, et m’amuser à surprendre.

Le travail d’écriture est excitant : j’écris en pensant très fort au couple, j’imagine leurs réactions et je sens la pression monter : j’ai vraiment envie que ça leur plaise et que ça les touche. C’est de la pression positive.

Et bien sûr, j’adore ce grand moment qu’est la cérémonie, lorsque tout prend sa force, lorsque le temps semble s’arrêter et je suis émue devant cette vague d’amour. On se dit que, vraiment, c’est beau la vie !

M– As tu une anecdote amusante à nous raconter ?

Aurélie– Pour une cérémonie bilingue, je demande à un autre officiant de travailler avec moi. Il faut vraiment maîtriser une langue pour pouvoir comprendre la nuance des mots et des tournures de phrases puis trouver la formulation juste pour traduire les sentiments de quelqu’un.

La première fois, que l’on m’a demandé d’officier en français et espagnol, j’ai commencé les recherches pour trouver un collègue puis je suis tombée assez vite sur mon amie d’enfance. Pourquoi n’y avais-je pas songé plus tôt ? Dès lors, tout a alors coulé de source car nous avions déjà travaillé ensemble plusieurs années dans le milieu associatif et notre duo fonctionne super bien. Comme quoi, parfois rien ne sert de chercher très loin, la solution peut être juste devant nous. 😉

M– Merci infiniment Aurélie pour ce joli partage !

Pour contacter Aurélie :

Le site : auréliecousseau

Facebook : aurélie cousseau cérémonies

Crédits photos : Aliaume Souchier


Découvrez d’autres prestataires pour votre mariage :

A très vite pour d’autres jolies rencontres !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.